ADDRESS

Maison des associations, BP103
42000 St Etienne

Projets 2014

Pour cette année 2014, nos 3 lauréats sont :

Dr Jérôme MOREL (Réanimation)

Intérêt du cycloergomètre pour prévenir la fonte musculaire en réanimation.

Pr Marotte & Dr Mélanie RINAUD-GAUJOUS (Rhumatologie)

Association entre un germe dentaire et la polyarthrite rhumatoïde.

Dr Françoise SOLLY (Hématologie)

Etude du rôle du miRnome dans la résistance des syndromes myélodysplasiques au traitement par VIDAZA.

Dr Morel, Pr Marotte, Dr Solly

En 2014, AIRE SOUTIENT 3 PROJETS

Professeur Hubert MAROTTE — RHUMATOLOGIE ASSOCIATION ENTRE UN GERME DENTAIRE ET LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE La polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques. Cette maladie est plus fréquente chez les patients ayant des infections dentaires. Un microbe (P ginvalis) a été identifié comme pouvant être impliqué dans le développement de la polyarthrite rhumatoïde. Cette étude propose de rechercher si les patients porteurs de polyarthrite ont effectivement été par le passé infecté par ce microbe.

Docteur Françoise SOLLY — HEMATOLOGIE ETUDE DU ROLE DU « miRNome » DANS LA RESISTANCE DES SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES AU TRAITEMENT PAR VIDAZA Le syndrome myélodysplasique est un cancer du sang fréquent. Le VIDAZA est un traitement du syndrome myélodysplasique qui est efficace chez 60% des patients. Cette étude propose d’évaluer. Les micro-ARN qui pourraient permettre de prédire la réponse d’un patient donné au VIDAZA.

Docteur Jérôme MOREL — SERVICE REANIMATION B INTERET DU CYCLOERGOMETRE POUR PREVENIR LA FONTE MUSCULAIRE EN REANIMATION L’amélioration de la survie de nos patients n’a de sens que si elle est associée à une qualité de vie correcte. A la sortie d’une hospitalisation en réanimation, 25 à 50% des patients présentent une fatigabilité musculaire, et seulement 49% des survivants ont repris une activité professionnelle à 1 an. Les stratégies de prévention consistent à limiter la durée de l’anesthésie générale et à réaliser de la kinésithérapie précoce passive. Cette kinésithérapie passive est réalisée chez tous les patients en particulier ceux maintenus sous anesthésie générale. Malgré nos efforts, certains de nos patients, souvent les plus graves et/ou les plus âgés, décrivent une symptomatologie musculo-articulaire à 6 mois. Des études récentes rapportent des résultats encourageants concernant l’utilisation d’un vélo de réanimation. Cet appareil permet chez le patient sous anesthésie générale de « pédaler » de façon passive (grâce à un moteur). Lorsque le patient est réveillé et coopérant, les séances sont réalisées en mode actif. Loin de remplacer le rôle du kinésithérapeute, cet appareil est un outil supplémentaire pour leur travail. L’objectif de ce projet sera de tester l’efficacité du cycloergomètre débuté rapidement après l’admission pour prévenir la fonte musculaire et l’atteinte articulaire en réanimation.